dimanche 29 octobre 2023

La Clé



Clé du mystère,
Clé des songes,
Clé d'un coffre aux vieilles affaires,
Clé d'un livre de comptes,
Chaque clé à son mystère,
C'est le mystère de la clé...

J'ai même une clé chez moi...
Qui ouvre une porte sur autrefois,
Autrefois, c'était le passé,
Et j'y avais perdu la clé,
Mais un ange me l'a rapportée,
A autre chose elle est destinée.

Maintenant, c'est la clé du bonheur...
C'est la clé qui ouvre les cœurs,
Mais pas n'importe lesquels !
Cœurs qui croient en l'amour éternel
Et j'ai cette clé sur moi ce matin...
Pour un cœur qui me tendra la main.

© José Delattre - 02/04/2016
Tous droits réservés
Image du Web

Challenge de Poésie Diatta-Danicourt Marie-Anne ; Basé sur une photo

dimanche 15 octobre 2023

L'Automne Soupire



Salut, soleil couchant sur l'horizon d'azur,
Arbres nus dont les feuilles se meurent sur les gazons ;
Salut, derniers beaux jours où sommeille la nature,
L'hiver est à nos portes et l'âtre est aux tisons !

Salut, solstice d'hiver ! Déjà le froid du nord,
Dès l'aube fait blanchir les prairies ;
Le soir au crépuscule, j'aime à revoir encore,
Ces couchers de soleil qui précèdent la nuit !

Aux plus courts jours d'automne, quand la nature s'endort,
Que l'hiver prend la plume sous des brouillards épars ;
J'aime dans la campagne, promener mes regards,
J'aime a rêver déjà, d'été et de blés d'or !

Ainsi l'hiver qui nous arrive va recouvrir la terre,
D'un épais blanc manteau pour qu'elle se régénère ;
Afin de renouveler quand viendra le printemps,
La saison des amours, cerisiers roses et pommiers blancs !

Belle et douce nature, terre, rivières, soleil, vallons,
Je vous dois tant de joies, tant de toiles si belles ;
Du vol des hirondelles dans l'azur bleu du ciel,
Aux couchers de soleil embrasant l'horizon !

À l'automne de ma vie, existe-t-il encore ...
Le retour d'un bonheur dont j'ai perdu l'espoir ;
Peut-être sur cette terre, une âme que j'ignore,
A-t-elle compris mon âme ? Hélas, il se fait tard !

L'hiver est à ma porte en cette fin d'automne,
Je me parle à moi-même sur un ton monotone ;
Sonnera l'heure impitoyable, le jour du partir,
Alors je pense à Elle et l'automne soupire !

© José Delattre - 18/12/2020
Tous droits réservés

dimanche 8 octobre 2023

*Soupir d'Automne !

 


Les jours se suivent et se ressemblent,
Les silences succèdent aux silences ;
Le temps qui passe à sa cadence,
Les secondes aux secondes s'assemblent,
Et s'effeuillent !

Mes souvenirs qui s'amoncellent,
Et s'accumulent derrière moi ;
Comme le grand arbre que je vois,
Perdant ses feuilles à la pelle,
Qui se défeuille !

Mes cheveux blanchis par le temps,
Se font plus rares au gré des ans ;
Je sais que chaque année qui passe,
Me rapproche du jour néfaste,
Et du linceul !

Aux jours lointains de ce partir,
Je vis avec les souvenirs
De ta pure et troublante beauté,
Qui parfume mes amours passées
À tes côtés !

Tandis que la nature s'ensommeille,
Et que j'entends le vent miauler ;
Je crois t'entendre murmurer,
Des mots d'amour à mon oreille,
Et je frisonne !

Les jours se suivent et se ressemblent,
Les silences succèdent aux silences ;
Mais aux jours naissants de l'aurore,
L'écho resté de ta voix vibre encore,
Soupir d'automne !

© José Delattre 07/11/2020

Extrait Recueil ; Auprès de mon arbre

Merci à vous

A vous qui passez de temps en temps m'accorder un peu de temps, à vous qui laissez quelques mots, à vous qui m'êtes fidèles et venez me lire régulièrement, je tiens à vous dire "MERCI". Ce jardin vous est dédié ... Il est l'essence du poète, laissez vous guider par sa plume ! Bon voyage au fil de ces pages et belles découvertes... N'hésitez pas, abonnez-vous à ce blog afin d'être les premiers avertis des nouveautés et de ne rien louper !

Rechercher dans ce blog

Dans les Pas de Baudelaire*

Sois sage ô ma douleur et tiens-toi plus tranquille... Combien de fois, naguère, n'ai-je répété ces mots, Spondylarthrite ankylosante, ...

Stat.