dimanche 15 octobre 2023

L'Automne Soupire



Salut, soleil couchant sur l'horizon d'azur,
Arbres nus dont les feuilles se meurent sur les gazons ;
Salut, derniers beaux jours où sommeille la nature,
L'hiver est à nos portes et l'âtre est aux tisons !

Salut, solstice d'hiver ! Déjà le froid du nord,
Dès l'aube fait blanchir les prairies ;
Le soir au crépuscule, j'aime à revoir encore,
Ces couchers de soleil qui précèdent la nuit !

Aux plus courts jours d'automne, quand la nature s'endort,
Que l'hiver prend la plume sous des brouillards épars ;
J'aime dans la campagne, promener mes regards,
J'aime a rêver déjà, d'été et de blés d'or !

Ainsi l'hiver qui nous arrive va recouvrir la terre,
D'un épais blanc manteau pour qu'elle se régénère ;
Afin de renouveler quand viendra le printemps,
La saison des amours, cerisiers roses et pommiers blancs !

Belle et douce nature, terre, rivières, soleil, vallons,
Je vous dois tant de joies, tant de toiles si belles ;
Du vol des hirondelles dans l'azur bleu du ciel,
Aux couchers de soleil embrasant l'horizon !

À l'automne de ma vie, existe-t-il encore ...
Le retour d'un bonheur dont j'ai perdu l'espoir ;
Peut-être sur cette terre, une âme que j'ignore,
A-t-elle compris mon âme ? Hélas, il se fait tard !

L'hiver est à ma porte en cette fin d'automne,
Je me parle à moi-même sur un ton monotone ;
Sonnera l'heure impitoyable, le jour du partir,
Alors je pense à Elle et l'automne soupire !

© José Delattre - 18/12/2020
Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci à vous

A vous qui passez de temps en temps m'accorder un peu de temps, à vous qui laissez quelques mots, à vous qui m'êtes fidèles et venez me lire régulièrement, je tiens à vous dire "MERCI". Ce jardin vous est dédié ... Il est l'essence du poète, laissez vous guider par sa plume ! Bon voyage au fil de ces pages et belles découvertes... N'hésitez pas, abonnez-vous à ce blog afin d'être les premiers avertis des nouveautés et de ne rien louper !

Rechercher dans ce blog

Dans les Pas de Baudelaire*

Sois sage ô ma douleur et tiens-toi plus tranquille... Combien de fois, naguère, n'ai-je répété ces mots, Spondylarthrite ankylosante, ...

Stat.