dimanche 13 août 2023

Perséides




Revenants chaque année,
Encore tout récemment...
Météores enflammés,
Larmes de Saint-Laurent.

Résidus, poussières cométaires,
Traversant l'atmosphère...
Les perséides vous charment,
Et enflamment votre âme.

Dans mes rêves étoilés
Le ciel couleur bleu nuit,
Me renvoie des reflets
Et colore mes défis.

Pétillants filaments
Leurs feux traversent le ciel,
Feux follets souriants,
Ma joie est arc-en-ciel.

Brillantes et éphémères
Leur trace l'est tout autant,
Elles consument l'atmosphère
En un si court instant.

Et il faut faire un vœu
Dans ce moment magique,
Tant elles sont à vos yeux
Merveilleuses et ludiques.

Un moment hors du temps
Où une étoile filante,
Vous fait signe en passant
De sa trace brillante...

© José Delattre - 16/08/2016
Tous droits réservés

Merci à Jean Grégorio pour la réalisation de cette vidéo

Perséides, une poésie numérique en image 2.0 sur un podcast réalisé
par Jean Gregorio.

Régie, son et images : Jean Gregorio.
Texte poétique : José Delattre.

☙⚝❧

Je vous la propose en partage et vous souhaite une délicieuse journée
C'est une surprise totale de Jean Gregorio, que je remercie infiniment,
je n'en reviens pas !

Ce commentaire de Jean Grégorio me touche infiniment...❤


"Salut José, votre poésie "Perséides" est maintenant en version numérique
sur Youtube et G+, en remerciant votre inspiration créatrice
pour la réalisation d'un podcast qui devrait nous redonner confiance ^^"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci à vous

A vous qui passez de temps en temps m'accorder un peu de temps, à vous qui laissez quelques mots, à vous qui m'êtes fidèles et venez me lire régulièrement, je tiens à vous dire "MERCI". Ce jardin vous est dédié ... Il est l'essence du poète, laissez vous guider par sa plume ! Bon voyage au fil de ces pages et belles découvertes... N'hésitez pas, abonnez-vous à ce blog afin d'être les premiers avertis des nouveautés et de ne rien louper !

Rechercher dans ce blog

Dans les Pas de Baudelaire*

Sois sage ô ma douleur et tiens-toi plus tranquille... Combien de fois, naguère, n'ai-je répété ces mots, Spondylarthrite ankylosante, ...

Stat.