vendredi 24 septembre 2021

Entends-tu le vent d'automne ?


Entends-tu le vent d'automne, entends-tu le vent d'Autan ?
Autant qu'il m'en souvienne, à l'automne tombent les feuilles
Feuilles pourpres, d'ambres et d'ors sur la ramure se recueillent
Recueil de feuilles qui s'envolent, volent et volent encore...
... Et dans le vent volent encore !

Le vent souffle sur la plaine et nous chante sa complainte !
Complainte où frissonnent les feuilles, une à une s'envolant,
S'envolant comme l'oiseau qui se laisse porter au vent
Vent, mistral ou tramontane, autant en emporte le vent...
... Feuilles de pourpres et d'ambres et d'ors !

Comme les mots du poète, s'emportent les feuilles au vent !
Vent debout, face à la mer, aux alizés de l'océan,
Océan de vers, de rimes aux mots pourpres, d'ambres et d'ors
Hors de mon poème d'automne, vous en lirez d'autres encore...
... Poésies pourpres et d'ambres et d'ors !

La complainte du poète comme la feuille au vent d'automne !
Automne de tous poètes aux mots dans le vent qui sonnent
Sonnent, autant qu'il m'en souvienne, les mots s'envolent au vent !
Vent qui souffle et siffle et sonne l'automne et volent au vent...
... Feuilles de pourpres et d'ambres et d'ors !

Ô belle saison d'automne, c'est une saison dans le vent !
Vent qui souffle, qui siffle et sonne la fin de l'été charmant,
Charmants les arbres en automne, parés aux couleurs du vent
Vent qui souffle, qui siffle et sonne, l'envol des feuilles au vent...
... Feuilles de pourpres et d'ambres et d'ors !

© José Delattre - 13/09/2017.

samedi 18 septembre 2021

*Chacun suit son idée



Chacun suit son idée
C'est ça, la vérité
Au début était le Verbe
Comme un néant imberbe

D'un Big Bang improbable !
Surgi l'inévitable
Une immense explosion
Pour un monde en fusion

Et surgit l'univers
Comme un monde a l'envers
Qui devait être Eden
Mais qui est devenu terne ...

La faute à quoi, à qui ?
La pomme, Adam et Eve !
Qui ont mangé le fruit
Evanoui le Rêve.

Les années ont passés
Des milliards, des milliers...
Mais la pomme interpelle !
Elle est devenue Apple ...

Depuis nous consommons
A tort ou à raison
Chacun suit son idée
C'est ça la Vérité.

Alors un Ange vient
Pour élever nos âmes
Nous donner un Sésame
Pour un nouveau demain.

Saurons-nous l'écouter
Saurons-nous nous élever
Pour revenir au jardin
Où nous étions si bien !

© José Delattre - 15/06/2017

Extrait Recueil : Auprès de mon arbre

samedi 11 septembre 2021

Monde Cruel

 


"*Elle est humble ma porte
Et pauvre ma maison
Mais ces choses m'importent..." (É. Verhaeren)

Il y a des jours cruels,
Des jours d'incertitudes...
C'est selon...
Même si les nuits recèlent,
Quelques rayons de Lune...
A quoi bon...

Il y a des gens qui souffrent,
Et qui prennent sur eux...
Et se taisent...
Et d'autres qui retrouvent,
L'infinie solitude, 
Alors qu'ils étaient deux...
Et qui rêvent...

Il y a ceux qui n'ont rien,
Et dont la seule richesse...
Est leur chien...
Puis des gens qui ont faim,
D'amour et de tendresse...
Et de pain...

Il y a ceux qui ont mal,
De crier leur souffrance... 
Et qu'en vain...
On n'entendent que le râle,
De leur désespérance...
Si lointain...

Il y a tant de misères,
Sur notre pauvre terre...
Triste sort...
Et peu de milliardaires,
Qui chaque jour acquièrent...
Encore plus de trésors...

Qui sont ces ambitieux,
Qui sont ces orgueilleux...
Qui veulent tout...
Et nous, les pauvres hères,
Qui n'aurions que misères...
De ces fous...

Si certains parmi nous,
Veulent décrocher la Lune...
Mais en vain...
C'est qu'ils rêvent, rêve fou !
Que leur triste infortune...
Prendra fin...

Mais ils ne veulent pas,
Ni gloire, ni argent,
Mais seulement...
Un peu plus de confort,
Une meilleure vie...
Surtout pour leurs enfants...

Est-ce donc folie !
De demander cela...
Pour demain...
N'aurions-nous pas l'envie !
D'avoir aussi ce droit...
Comme certains...

Il est temps que le monde,
Arrête ses folies...
De grandeur...
Et revienne dans l'ombre,
De notre histoire,
Avant l'heure !

☆Redonne à la vie...
☆Sa vraie valeur...
☆Redonne à ce monde...
☆Toutes ces couleurs. (J. Noah)

Il est temps de songer,
À faire un zoom arrière...
Sur ce monde cruel !
Comme la mer en ressac,
Ce temps est arrivé,
Personne n'est immortel !

© José Delattre
Angre, le 23/02/2017

Remarques :
"........*" extrait du début du poème d'Émile VERHAEREN ( les mille pas )

☆ extraits de la chanson "Ose" de Yannick Noah.

samedi 4 septembre 2021

*Mes mots précieux



J'ai écrit des mots précieux
Pour faire battre votre cœur
Et pour épingler le bonheur
Aux prunelles de vos yeux

Comme autant de fantaisies
Dans mes vers, mes poésies
J'ai mis sur mes parchemins
Tous les mots que vous aimez bien

En remontant le cours du temps
Vous entendrez tous ces murmures
Échos des branches et des ramures
Que nous croisions tous les printemps

Tous ces mots flottent dans l'azur
Comme autant de petits bonheurs
Une aquarelle aux mille couleurs
S'élevant dans le ciel en murmures

Le jour se lève
Pourtant tu dors encore
Un sourire sur tes lèvres
Un frisson sur ton corps

Elle coule l'eau de fontaine
Au caillou de la rive
Elle est pure, elle est vive
Et ton rêve t'entraîne

Jusqu'au bout de la nuit...
Quand Phébus t'envahit
Battements de paupières
Qui s'ouvrent à la lumière

Tu t'éveilles à la vie
Triomphante, inspirante,
Maintenant tout t'est permis
Et tu en redemandes.

© José Delattre - 13.09.2017


Sept. 1977... il y a 40 ans, un slow mémorable pour les amoureux !

Linda Ronstadt nous interprète BLUE BAYOU !

Merci à vous

A vous qui passez de temps en temps m'accorder un peu de temps, à vous qui laissez quelques mots, à vous qui m'êtes fidèles et venez me lire régulièrement, je tiens à vous dire "MERCI". Ce jardin vous est dédié ... Il est l'essence du poète, laissez vous guider par sa plume ! Bon voyage au fil de ces pages et belles découvertes... N'hésitez pas, abonnez-vous à ce blog afin d'être les premiers avertis des nouveautés et de ne rien louper !

Rechercher dans ce blog

Dans les Pas de Baudelaire*

Sois sage ô ma douleur et tiens-toi plus tranquille... Combien de fois, naguère, n'ai-je répété ces mots, Spondylarthrite ankylosante, ...

Stat.