jeudi 11 avril 2024

Printemps


Tout s'éclaire et tout s'illumine,
L'aube devient purpurine ;
Quand apparaît sur l'horizon
Le disque d'or et son dos rond !

Tout s'éveille dans la ramure,
Le silence devient murmure ;
Du sol, les perles de rosée
Prennent leurs couleurs diaprées !

Dans un coin sur l'herbe posée,
La dentelle d'une toile d'araignée ;
Ondule mystérieusement
Sous la douce brise du vent !

De l'arbre qui reverdit,
S'élève une pleine harmonie ;
Où merle moqueur et oiseaux
Chante le printemps nouveau !

La trémière sous le soleil,
Découvre ses boutons vermeils ;
Sur l'un d'entr'eux, ouvrant ses ailes
S'envole une coccinelle !

L'air est joyeux, l'azur résonne,
Tout frissonne et tout reverdit ;
Dans le ciel le soleil rayonne
Quand la lune s'est assoupie !

Tout revit et s'éveille avec grâce,
L'hiver repart silencieusement ;
Encore une saison qui passe
Pour accueillir le gai printemps !

Dans la prairie pousse la pâquerette,
Le bouton d'or s'est réveillé ;
Dans le lilas chante la fauvette
Sur le joli muguet de mai !

La plaine résonne de mille bruits,
Les oiseaux chantent, le ciel sourit ;
Tout est bien plus gai, plus charmant
Lorsque nous revient le printemps !

© José Delattre  - 15/03/2018
Tous droits réservés

Recueil ; D'aventures en aventures

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci à vous

A vous qui passez de temps en temps m'accorder un peu de temps, à vous qui laissez quelques mots, à vous qui m'êtes fidèles et venez me lire régulièrement, je tiens à vous dire "MERCI". Ce jardin vous est dédié ... Il est l'essence du poète, laissez vous guider par sa plume ! Bon voyage au fil de ces pages et belles découvertes... N'hésitez pas, abonnez-vous à ce blog afin d'être les premiers avertis des nouveautés et de ne rien louper !

Rechercher dans ce blog

Dans les Pas de Baudelaire*

Sois sage ô ma douleur et tiens-toi plus tranquille... Combien de fois, naguère, n'ai-je répété ces mots, Spondylarthrite ankylosante, ...

Stat.